La découverte du site 


La première mention des vestiges de l'agglomération antique de Vendeuil-Caply qui nous soit parvenue remonte à 1574. Il s'agit d'un rapport rédigé à la demande du prince de Condé, seigneur de Breteuil. Dès le 17e siècle, le site est surnommée le "Pérou des Antiquaires" ; des prospecteurs n'hésitent pas à se rendre à Vendeuil-Caply pour exhumer des objets et enrichir les collections de certains cabinets privés comme celui de Sully, seigneur de Vendeuil. 
Depuis, l'agglomération antique de Vendeuil n'a cessé de passionner historiens locaux et érudits. Il faut attendre 1803 pour que des premières fouilles documentées soient réalisées par Jacques Cambry, premier préfet de l'Oise. 
En 1950, le site est redécouvert grâce aux prospections aériennes de Roger Agache et Alain Vasselle. Depuis lors, les fouilles réalisées sur le site n'ont jamais été interrompues. 
Des fouilles programmées sont menées chaque année sur le site depuis 1956 par Gérard Dufour, le père André Noché, Daniel Piton puis Vincent Legros.
En 2019, la communauté de communes a créée un service d'archéologie préventive et programmée qui réalise les fouilles programmées et l'étude du site de Vendeuil-Caply depuis 2020. 
Les découvertes successives ont permis d'établir la présence de monuments, d'habitats, de zones artisanales et de vie quotidienne. Le mobilier archéologique associé complète les collections du musée. 


L'occupation du site


La première occupation du site réellement attestée est une agglomération qui s'est établie dans la vallée Saint-Denis à la fin du règne d'Auguste. Elle s'étend sur environ 130 hectares en l'état actuel des connaissances. L'agglomération se situe sur le territoire des Bellovaques (région de Beauvais) mais à proximité de la frontière avec le territoire des Ambiens (Amiens). 
Rien ne permet d'attester à ce jour qu'il s'agit de Bratuspantium, la capitale des Bellovaques. Néanmoins, l'agglomération antique de Vendeuil semble être plus qu'un simple vicus (agglomération secondaire). 
Au 1er siècle, une grande période de construction s'amorce : habitats, fanum (temple), théâtre.  Cette expansion se prolonge jusque 170 où un incendie ravage l'agglomération. Cette dernière semble se maintenir jusqu'à la chute de l'Empire romain mais de manière plus modeste et moins étendue. 
En 2008, une nécropole a été mise au jour à proximité du musée. Les sépultures ont été datées entre la fin du 4e et le début du 6e siècle. 



 
Fouille du Grand Théâtre _1969-1976_.jpg
Fouille du Grand Théâtre (1969-1976)
Fouille de la nécropole des Marmousets _2008-2011_.jpg
Fouille de la nécropole des Marmousets (2008-2011)

Chronologie des découvertes 


1574
Premier document faisant état des découvertes sur le site. Etabli sur ordre du prince de Condé, seigneur de Breteuil, il s'appuie sur les "commentaires" de Jules César et établit un lien entre les vestiges observés et Bratuspantium, la capitale des Bellovaques. Ce lien, remis en question aujourd'hui, a sans doute été à l'origine de l'intérêt constant suscité par Vendeuil-Caply depuis 5 siècles. 

1613
P. Louvet, un érudit local est le premier à observer les tracés des rues et autres voies antiques dans les champs et à en faire mention dans son ouvrage. 

1719
Dom Bernard de Montfaucon présente dans "L'Antiquité expliquée et représentée en figures" des dessins de monnaies gauloises trouvées à Breteuil et alentours. 

1803
Premières fouilles de grande ampleur. J. Cambry, premier préfet de l'Oise et président de l'Académie Celtique fait exécuter des fouilles et publie le résultat de ses recherches ainsi que des planches déssinées d'objets trouvés à cette occasion. 

1843
L'abbé Devic propose une importante étude qui compile recherches historiques et obervations sur le terrain. Il propose un plan où il restitue ce travail.

1863
Nouvelles fouilles décidées par Napoléon III, qui recherche le "camp de César" durant la guerre des Gaules. Les fouilles étaient effectuées par les soldats, et il n'y a pas d'archives conservées sur les découvertes qui ont pu être faites.

1950
Redécouverte du site avec les prospections aériennes de Roger Agache et Alain Vasselle.

1955
Début des fouilles programmées sur le site successivement effectuées par Gérard Dufour, Daniel Piton et Vincent Legros. Redécouverte du Grand Théâtre et mise au jour de caves et d'un fanum

En poursuivant votre navigation sur ce Site Internet, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de ce site et de ses services.